Charlie Don’t Surf

« Charlie Don’t Surf » est une réplique célèbre du film Apocalypse Now, invoquée par le colonel Kilgore pour justifier de prendre une plage du delta du Mékong afin que les soldats américains puissent surfer. Charlie était le nom utilisé par les Américains pour faire référence à la partie vietnamienne adverse au cours de la guerre du Vietnam. 

« Charlie don’t surf and we think he should » - Sandinista! The Clash, 1980.

A travers cette série, je questionne à propos de la justification de la violence à l’égard de ceux que nous jugeons trop différents de nous-mêmes, de nos modes de vie et de nos valeurs. C’est aussi une critique de l’impérialisme qui consiste à tenter d’imposer un mode de vie à des cultures qui n’en veulent pas.

Photos: Ho-Chi-Minh-Ville et delta du Mekong, Vietnam / iPhone.

© Frédéric Saez 2012.



Un lieu, une photo: Pointe-à-Pitre

Cathédrale de Pointe-à-Pitre © Frédéric Saez 2019

Il y a quelques points d’interêts dans le centre-ville de Pointe-à-Pitre, des maisons coloniales encore bien conservées, les marchés couverts, la place de la Victoire et la place Courbeyre ou j’ai composé cette photo.

Jouant avec les nuages, une belle lumière Caribéenne y éclairait l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Bien que jamais consacré, l’édifice est localement qualifié de « cathédrale ». Avec un fronton qui me rappelle les architectures espagnoles du 19ème siècle, l’église est à visiter pour sa re-construction avec une structure de charpente métallique.

En s’attardant sur le parvis, ce sera aussi l’occasion d’acheter un bouquet de fleurs sur un des kiosques de la place et d’échanger quelques mots avec les vendeuses créoles très sympathiques.




Nightcall: déambulations nocturnes

Avec la météo hivernale de cette fin d’année j’ai saisi l’opportunité de plusieurs soirées avec du brouillard pour traîner la nuit dans l’agglomération Orléanaise et le long de la RN20. J’ai ainsi cherché à photographier dans l’espace urbain des décors étranges, inhabituels et néanmoins familiers le jour. Des scènes surréalistes émergent dans la nuit, les formes et les silhouettes jouent avec les effets de la lumière artificielle pour composer des images hollywoodiennes.

Nightcall © Frédéric Saez 2018


Nightcall © Frédéric Saez 2018

Nightcall © Frédéric Saez 2018

Using Format